La sécurité privée en chiffres

Estimés par l'INSEE à environ 145 000 agents en 2010, les salariés du secteur privé de la sécurité représentent un peu plus de de la moitié des effectifs du secteur public (Police nationale et Gendarmerie).

Le secteur de la sécurité privée en chiffres

Contexte

Le secteur privé de la sécurité emploie une main-d’œuvre globalement peu qualifiée, très largement masculine (plus de 8 salariés sur 10) et plutôt jeune (38 ans en moyenne). C’est un secteur à fort turn-over, dans lequel les contrats à temps partiel se développent (16%).

Bien que proportionnellement en baisse depuis 2005, les agents d’exploitation constituent encore près de 90% des salariés du secteur. Viennent ensuite les agents de maîtrise (en croissance, à 8%), les administratifs puis les cadres.

Salaire

Les rémunérations du secteur : de 1500 euros (échelon 120) à 4000 euros (cadres).

Le marché de la sécurité privée

Près de 9 400 entreprises se partagent le marché français de la sécurité. Ce sont pour l’essentiel des TPEs ou des petites PMEs. 60% d’entre elles n’emploient aucun salarié. Les grandes entreprises sont très minoritaires. Seules 2,5% des entreprises ont plus de 100 salariés et le secteur ne compte que 10 entreprises de plus de 2 000 employés. Ces dernières emploient néanmoins près du tiers des salariés et génèrent environ 30% du chiffre d’affaire du domaine.

Retombées économiques

Le chiffre d’affaire des entreprises de la sécurité se monte à 5,3 milliards d’euros. Il provient très largement de contrats avec le secteur privé (77%). Le secteur privé de la sécurité a connu une forte croissance de son chiffre d’affaire entre 2005 et 2010, mais un ralentissement depuis. L’activité de surveillance génère plus de 70% du chiffre d’affaire dans les entreprises employant des salariés. Vient ensuite la télésurveillance.

Les modèles de lettre de motivation pour le secteur de la sécurité privée

Lettre Motiv’ propose de nombreuses lettres de motivation (à ce jour 14 exemples rien que pour la sécurité) :

Et aussi pour la sécurité publique

Pas encore de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *